Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Aller au plan simplifié  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Accueil > Jean Danais

Jean Danais

Jean Danais, un résistant du Pays de Derval

Jean DANAIS, fils de gendarme, est devenu dervalais en 1927, à la suite de l’affectation de son père à la brigade de gendarmerie de Derval

De 1939 à 1940, en tant qu’aviateur, il prend part au conflit contre l’Allemagne et les Forces de l’Axe au-dessus de l’Italie et de la Sardaigne. En 1940, il rentre en France et, le 30 décembre 1942, après la démobilisation, il continue la lutte, comme certains de ses camarades.

 Flossenbürg

Nommé inspecteur de police à Saumur le 15 mai 1943, il intègre le réseau Denis- Aristide BUCKMASTER. Arrêté par la Gestapo le 18 septembre 1943 à Saumur il est incarcéré à la prison du Pré Pigeon à Angers.

Le 20 décembre 1943, il est transféré à Fresnes où il poursuit ses activités clandestines en aidant le “Petit Marchand”, prisonnier comme lui, à transmettre des informations à l’extérieur par l’intermédiaire de son épouse, Christiane FILLEUL, ce qui permet d’empêcher l’arrestation de nombreux résistants.

Le 10 Février 1944 à Paris, il est condamné à la déportation. Il est tout d’abord enfermé à la prison de Karlsruhe, puis à Bayreuth avant d’être transféré le 8 mars 1945 au camp de concentration de Flossenbürg avec le matricule 86369.

Libéré par les Américains le 23 avril 1945, il ne survit pas aux mauvais traitements qu’il a subis et décède, loin des siens, le 2 mai 1945 à l’âge de 27 ans au village de Flossenbürg, à quelques kilomètres de la frontière tchèque.

En février 1946, sa tombe est retrouvée par son frère Guy et, en 1951, son corps est rapatrié pour être enterré à Derval, où il avait passé sa jeunesse et où il s’était marié. Son nom figure sur le monument aux morts de la commune.


Texte figurant dans la deuxieme edition du livre "Telles furent nos jeunes annees"

Plan du livre

Texte en pdf : http://www.journal-la-mee.fr/IMG/pdf/LivreMee.pdf